Obsédé par la concurrence des pneus chinois à bas coût, le groupe de Clermont-Ferrand protège jalousement ses secrets de fabrication. Mais le besoin d’attirer les jeunes vers l’industrie et de démontrer ses efforts en matière de sobriété le pousse à une certaine transparence.


Média d'origine : Le Monde