La fondatrice, un temps star de la Silicon Valley, de cette start-up biomédicale qui s’est avérée n’avoir jamais fonctionné a été reconnue coupable d’escroquerie en janvier dernier. Elle sera fixée sur son sort vendredi 19 novembre.


Média d'origine : Le Monde