Des mises en demeure contre la chaîne ayant déjà été prononcées, l’Autorité de régulation transmet l’examen de la séquence de « Touche pas à mon poste » au conseiller d’Etat Bertand Dacosta et ouvre la voie à une procédure de sanction.


Média d'origine : Le Monde