L’économiste Irene Monasterolo appelle, dans une tribune au « Monde », à changer radicalement le cadre théorique de l’action des institutions financières mondiales pour inclure le risque climatique dans les stratégies d’investissement.


Média d'origine : Le Monde