Mobilisés depuis le 17 octobre, des salariés du leader français du transport et de la logistique revendiquent une hausse de salaire de 150 euros brut et une prime en décembre.


Média d'origine : Le Monde