Si la prise de conscience concernant les discriminations sexuelles, raciales, celles dues à l’âge, au handicap, à l’identité de genre ou à l’orientation sexuelle progresse dans nos sociétés, la discrimination pour précarité sociale demeure méconnue, estime Olivier De Schutter, rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme et l’extrême pauvreté, dans une tribune au « Monde ».


Média d'origine : Le Monde