La donation classique est souvent un piège pour les parents d’une fratrie, mieux vaut lui préférer la « donation-partage », conseille Pascale Burgaud, notaire en Gironde.


Média d'origine : Le Monde