Shell, la Banque des territoires et le chinois CGN ont jugé que la viabilité économique de la « ferme pilote » bretonne n’était pas assurée.


Média d'origine : Le Monde