Les volumes épargnés pendant la pandémie sont le fait des ménages les plus aisés. Les mauvaises perspectives du marché immobilier expliquent cette moindre sollicitation.


Média d'origine : Agefi Actif