Considérant les risques liés au quasi-monopole du premier opérateur de services en ligne du pays, le président, Yoon Seok-youl, demande l’ouverture d’une enquête par la Commission de la concurrence.


Média d'origine : Le Monde