Essentiellement portés par le secteur agricole, les projets de production de « biométhane » pâtissent de la hausse du coût de l’électricité, des matières premières et des taux d’intérêt.


Média d'origine : Le Monde