Les besoins en main-d’œuvre qualifiée sont immenses, pour rénover le parc existant comme pour mener à bien les projets de nouveaux réacteurs.


Média d'origine : Le Monde