En pleine crispation sur le pouvoir d’achat, plus de 60 % des Français sont prêts à gagner moins pour avoir davantage de temps libre. Un basculement spectaculaire que la crise sanitaire a accéléré, avec ses confinements et la généralisation du télétravail, note Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».


Média d'origine : Le Monde