Même si le savoir-faire des agences de publicité pourrait être mis à contribution pour sensibiliser les consommateurs au réchauffement climatique, ces dernières continuent de répondre à une logique de pure séduction, décrit l’économiste Philippe Moati, dans un entretien au « Monde ».


Média d'origine : Le Monde