Les dépenses engagées par Paris, notamment pour pallier les conséquences de la crise énergétique sur les entreprises et les ménages, ont pesé sur des finances publiques déjà très dégradées par la pandémie de Covid-19.


Média d'origine : Le Monde