Selon RTE, il existe un risque « élevé » de tensions sur le réseau français en janvier 2023. La première ministre, Elisabeth Borne, se prépare à d’éventuels « délestages tournants ».


Média d'origine : Le Monde