Après avoir renoncé à la fourrure, le fabricant français de doudounes peine à trouver un autre garnissage que le duvet de canard.


Média d'origine : Le Monde