Avec la hausse des taux des crédits, l’inflation et la nouvelle donne énergétique, le marché immobilier a amorcé sa mue et commence à tourner le dos à l’euphorie des dernières années.


Média d'origine : Le Monde