Le marasme économique, notamment chinois, a mis sous l’éteignoir le feu spéculatif qui avait enflammé le métal bleuté avec la crise énergétique consécutive à l’invasion de l’Ukraine, conte Laurence Girard, journaliste économique au « Monde ».


Média d'origine : Le Monde