Alors qu’Editis doit prochainement être vendu par Vivendi, les comités sociaux et économiques de deux filiales, la maison d’édition Plon et le diffuseur Interforum, ont usé de leur droit d’alerte.


Média d'origine : Le Monde