Bruxelles craint notamment que Microsoft puisse « verrouiller l’accès aux jeux vidéo d’Activision Blizzard pour consoles et PC ».


Média d'origine : Le Monde