Cette nouvelle organisation voit la séparation des moteurs électriques et thermiques, ouvrant certaines d’entre elles à des actionnaires extérieurs, avec pour objectif d’afficher une marge de plus de 10 % en 2030.


Média d'origine : Le Monde