Les opérateurs télécoms tentent de valoriser cet actif juteux que représentent les antennes relais. Des fonds américains saisissent cette opportunité d’investissement, avec le soutien de pays du Golfe, observe Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».


Média d'origine : Le Monde