Le groupe pétrolier français a tiré profit de ses activités de gaz, dont les prix se sont envolés au cours de l’année du fait de la guerre en Ukraine.


Média d'origine : Le Monde