« Environ 50 % du personnel va être affecté », d’après un document envoyé aux salariés du réseau social qui ont été remerciés vendredi.


Média d'origine : Le Monde