Accueil > Tous les articles > L'australien treasury wine estates insiste dans le médoc
top-publicites-vins-spiritueux.jpg

L'australien Treasury Wine Estates insiste dans le Médoc

Le groupe australien de vins haut de gamme, coté à Sidney, a pris une participation largement majoritaire de Château Lanessan, un domaine viticole du Haut Médoc. C'est la quatrième acquisition de WTE dans l'appellation Médoc en trois ans.

  • Source : - Les Echos
  • 31/01/2023
  • Lecture : 1min.

Et de quatre. Le groupe australien de vins haut de gamme, Treasury Wine Estates (TWE) , coté à la bourse de Sidney, poursuit ses emplettes à un rythme accéléré dans le vignoble bordelais. TWE a pris une participation largement majoritaire du Château Lanessan. Une propriété historique du Haut-Médoc de 390 hectares, dont 80 hectares de vignes, située aux portes de l'appellation Saint-Julien, détenue jusqu'alors par la famille Bouteiller - qui reste au capital.


Selon nos informations, l'acquisition du Château Lanessan s'est faite pour 40 millions d'euros. Un prix qui « inclut les investissements à venir, parmi lesquels le renouvellement du matériel, la création d'un nouveau chai et l'extension du vignoble de 80 à 100 hectares », a précisé Sébastien Long, directeur des propriétés du groupe en France.

Oenotourisme

La propriété comprend le château Lanessan édifié en 1878 et le château Lachesnay construit en 1883, les bâtiments annexes et « un très grand terroir de Cabernet-Sauvignon », selon Sébastien Long. TWE entend « redessiner la distribution » en développant la vente directe au domaine et à la restauration. Le groupe aura une activité d'oenotourisme et proposera des solutions d'hébergement en gîte. Les clients pourront découvrir et déguster les vins sur place. « La place de l'export pour le château Lanessan reste à définir », selon Sébastien Long.

Logo Les Echos

Les Echos

Les Échos est un quotidien français d’information économique et financière, fondé en 1908 par les frères Robert et Émile Servan-Schreiber. Le quotidien revendique une orientation libérale. Il défend une ligne éditoriale favorable à l'économie de marché, ouverte sur le monde et l'Europe.


Sur le même sujet