Accueil > Tous les articles > Les femmes face à l'investissement : un public sous-estimé à l'impact grandissant
femmes heureuses

Les femmes face à l'investissement : un public sous-estimé à l'impact grandissant

Les femmes fortunées sont aujourd'hui un segment en pleine croissance au sein de la population aisée. Cependant, malgré cette expansion, les besoins et les attentes spécifiques de ces femmes en matière d'investissement sont souvent sous-estimés.

  • Auteurs : Julien LESCS - Kimpa
  • 19/07/2023
  • Lecture : 6min.

Les femmes fortunées : un profil en très forte progression… 

Plusieurs études récentes, telles que celles réalisées par le Credit Suisse, Julius Baer, Morgan Stanley et McKinsey, mettent en lumière cette réalité : les femmes fortunées sont de plus en plus nombreuses, avec des attentes différentes de celles des hommes. 

Par exemple, le rapport du Credit Suisse intitulé "How Wealth is Changing for Women" souligne que le nombre de femmes millionnaires augmente à un rythme plus rapide que celui des hommes millionnaires. Ce phénomène peut être attribué à divers facteurs, notamment des taux de croissance salariale plus élevés et des changements démographiques. 

Dans leur rapport intitulé "Women as the New Face of Wealth", Julius Baer met en évidence le fait que les femmes représentent une force économique croissante. Leur richesse globale devrait augmenter de 7 600 milliards de dollars d'ici 2025. De plus, ces femmes ont tendance à investir davantage dans des entreprises qui ont un impact positif sur la société et l'environnement. 

Enfin, le rapport de Morgan Stanley, "Female Invest: Women and Wealth", met en évidence le potentiel de croissance des femmes en tant qu'investisseurs, car elles contrôlent une part croissante de la richesse mondiale. De plus, les femmes ont une approche plus “disciplinée” de l'investissement et ont plus tendance à prendre des décisions d’investissement réfléchies par rapport aux hommes. 

‍ 


… mais toujours sous-estimé par les conseillers financiers 

Malgré ces données prometteuses, le rapport de McKinsey intitulé "Wake Up and See the Women: Wealth Management's Underserved Segment" souligne que les conseillers financiers ont tendance à sous-estimer les connaissances financières des femmes. Ce qui les conduit à les sous-estimer en tant que clients potentiels. 

D’ailleurs, toujours selon McKinsey, les femmes fortunées sont plus susceptibles de se tourner vers des conseillers en investissement féminins pour obtenir des conseils et des informations. Encore un signe de la défiance que pourraient avoir les femmes fortunées vis-à-vis du traitement qui leur est fait par les conseillers financiers masculins. 

Une problématique dont les professionnels du conseil vont devoir tenir compte. Selon une étude de Preqin, une société de recherche spécialisée dans l'investissement alternatif, publiée en 2019, seulement 17% des professionnels de la gestion de patrimoine étaient des femmes. Une sous-représentation des femmes que l’on retrouve également dans les postes de direction des family offices, avec seulement 25% de femmes occupant des postes de direction selon une étude menée par l'association Family Office Exchange en 2020. 

Malgré tout, ces chiffres tendent à évoluer progressivement. De plus en plus de family offices cherchent à diversifier leurs équipes et à attirer des talents féminins pour mieux répondre aux besoins de leurs clients, notamment les femmes fortunées. Par conséquent, il est possible que la part de femmes travaillant dans des family offices augmente à l'avenir. 

Comment les femmes fortunées vont changer le monde : un profil d’investisseur plus sensible aux valeurs et à l’impact 

La présence croissante des femmes fortunées dans le paysage de l'investissement est un signe indéniable de leur influence grandissante. Leur participation active et croissante dans le domaine de l'investissement est un facteur clé pour relever les grands défis auxquels la planète est confrontée. 

En effet, les femmes fortunées se démarquent par leur sensibilité accrue aux valeurs et à l'impact de leurs investissements. Selon une étude de McKinsey, 69% des femmes fortunées sont intéressées par les investissements à impact social, tandis que seulement 30% des hommes partagent cette même préoccupation. 

Cela signifie qu’elles sont plus enclines à prendre en compte les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) lors de leurs décisions d'investissement. Leur volonté de soutenir des entreprises qui respectent ces critères reflète leur désir de contribuer à des changements positifs dans le monde.  

D'ailleurs, les femmes fortunées ont tendance à investir dans des entreprises gérées par des femmes. Selon Julius Baer, les femmes représentent 42% des entrepreneurs dans le monde, mais elles ne reçoivent que 2% des financements. Les femmes fortunées cherchent donc à soutenir d'autres femmes dans leur entreprise, ce qui va contribuer directement à soutenir l’Objectif de développement durable 5 de l’ONU : l’égalité des sexes. 

L’avis de Claire Pinel, Group Marketing Director ASEAN and South Pacific chez The Coca-Cola Company, qui a choisi Kimpa en tant que Family office :  

En tant qu’investisseur, mon objectif reste d'investir en assurant un rendement positif sur le moyen et long-terme de mes capitaux pour mieux préparer mon futur. Mais tout cela en priorisant des investissements dans des structures à impact sur la société et l'environnement.  

Personnellement, me sentant privilégiée de par mon histoire familiale et ma carrière professionnelle, ma passion réside à soutenir et aider les femmes à se développer qu'elles soient entrepreneuses ou salariées. Et c'est assez complexe de trouver aujourd'hui des fonds ou structures dédiés à cet objectif-là malgré l'évidente croissance de ce besoin pour les femmes ! 

‍ Comment mieux accompagner les femmes fortunées ? 

Nous le disions plus haut, les femmes ont tendance à être sous-estimée en tant que clientes potentielles par les conseillers financiers. A tel point qu’elles privilégient généralement l’accompagnement par une conseillère féminine. 

Cela veut-il dire qu’il faut nécessairement privilégier l’accompagnement par une femme ? Pas forcément. Comme leurs collègues masculins, les conseillères ont également une vision biaisée du marché en raison de leur expérience personnelle et de leur propre culture financière. Il y aura donc un biais dans le fait d’être conseillé par une femme d’une manière différente de celle d’un homme. 

Premièrement, il est donc important de trouver un conseiller financier qui soit à l'écoute de vos besoins et de vos objectifs personnels, quel que soit son genre. Comme nous l’avons vu, il peut être judicieux pour les femmes d'opter pour une équipe multi fonctionnelle, très diverses, composée d’hommes et de femmes pour bénéficier d'une meilleure compréhension de leurs préférences et des enjeux spécifiques auxquels elles peuvent être confrontées en tant que femmes dans le domaine de la finance. 

De part leur profil d’investissement spécifiques et les intérêts qui leur sont propres, il est aussi intéressant de se tourner vers des professionnels de l’investissement à impact sociétal et environnemental, qui demande des compétences différentes de la finance traditionnelle (construction de la thèse d’investissement, accès à des opportunités à impact, mesure d’impact…). 

L’avis de Claire Pinel :  

Un family office est pour moi une façon d'être accompagnée sur le long-terme dans la gestion de mon patrimoine par des personnes en qui j'ai confiance, tenant en compte la complexité de ma situation personnelle accumulée à travers mes expériences professionnelles dans plusieurs régions du monde (Europe, US, Latam, Asie). C'est un moyen de m'assurer que mes investissements pourront répondre à mes objectifs d'impact. 

Auprès de Kimpa, j'ai trouvé des professionnels de l’investissement qui ont toujours été à l'écoute de ma situation personnelle, ont su s'adapter à mon niveau de connaissance initial et avec qui j'ai appris sur l'investissement à impact et ses différents modèles. 

Ils sont toujours dans l'empathie pour me proposer des thèses d'investissements fidèles à mes valeurs et mes objectifs. Mais ils sont aussi ouverts au feedback, et prêts à relever des défis comme celui de mieux s'adresser aux femmes fortunées.   

Enfin, en tant que Family office, nous savons d’expérience que la gestion de la dynamique émotionnelle dans la gouvernance familiale est également un sujet d’importance pour les femmes fortunées, dont il faudra tenir compte dans le choix de son conseiller. 

‍ Des sujets sur lesquels nous, Kimpa, avons développé une expertise particulière, notamment à travers notre mission de Family office à impact, que nous serons ravis de vous présenter. 



Cela pourrait aussi vous intéresser