Accueil > Tous les articles > Comprendre le phénomène d'acidification des océans pour identifier les bons leviers d’investissement
63440ee7aa4bd80bcc204494_bd82d9_aa037cf60ff048ebbdb7cf3e5ba33edf_mv2.jpg

Comprendre le phénomène d'acidification des océans pour identifier les bons leviers d’investissement

Contrairement au réchauffement climatique, l’acidification des océans est un phénomène bien moins connu du grand public. nous expliquerons ses enjeux et proposerons des solutions à travers l'investissement. La deuxième de ces limites est l’acidification des océans.

  • Auteurs : Kimpa
  • 09/02/2023
  • Lecture : 2min.

Le changement climatique et les limites planétaires s'accélèrent jour après jour, il est temps que nous abordions le sujet. Regardons comment résoudre ces problématiques environnementales tout en créant sa thèse d'investissement avec Kimpa Family Office.


L’acidification des océans sur la place publique

Contrairement au réchauffement climatique, l’acidification des océans est un phénomène bien moins connu du grand public. On a cherché dans la presse, et il y a seulement deux articles dans Le Monde et un seul dans les Echos depuis 2014. Cela s’explique principalement par le fait que la limite définie en 2009 n’est pas encore dépassée et donc que nous ne ressentons pas pour l’instant les effets de ce changement.


Mais sont-ils pour autant négligeables ?


Le phénomène d'acidification des océans

Dans le 2ème article, sur le changement climatique, nous écrivions à propos des puits de carbone. Une fois émis, le CO2 va soit être consommé par les végétaux terrestres au travers de la photosynthèse (31%), soit être stocké/consommé par les océans et les écosystèmes océaniques (23%), soit être stocké dans l’atmosphère (46%).

Article sur le changement climatique

Chacun de ces puits ont des répercussions sur l’environnement. Les végétaux terrestres par exemple, consomment du CO2 pour produire de l’oxygène et du sucre, et une partie du CO2 est stockée dans les sols sous forme de matière organique végétale (note : qui formera du charbon après 350 millions d'années).

Le carbone stocké dans l’atmosphère est, lui, responsable de l’augmentation du forçage radiatif en réfléchissant les rayons infrarouges émis par la terre.

enfin, le carbone stocké dans les océans est responsable de leur acidification.

Le phénomène d'absorption du dioxyde de carbone repose sur un équilibre entre la quantité de gaz dans l’air et dans l’eau. Lorsque les activités humaines émettent du CO2 dans l’air, l’équilibre est bousculé et l'océan absorbe le surplus. L’océan stocke du carbone c’est-à-dire, augmente sa concentration en CO2. Celui-ci va réagir avec l’eau des océans (1) et créer des ions H+ (des molécules chargées) responsables de l’acidification des océans. 


Sur le même sujet